Octobre 2017

UN GOSPEL ÉTOURDISSANT

Étourdissant et chaleureux ! Un groupe de quatre chanteurs sud-africains a donné un concert exceptionnel dans la petite église Notre-Dama de Cadenet, à Piégon, le samedi 14 octobre 2017. Reçus au centre artistique en compagnie d'une trentaine de Gaulois et de Gauloises venus des environs, les Africains les ont initiés à leurs rythmes et même à leur langue, au point de les faire chanter et danser avec eux. L'initiation n'avait duré que 9 heures, la veille et le jour du concert, mais le résultat fut étourdissant. Jimmy, qui dirige le Soweto Group, donna à l'auditoire d'intéressantes explications sur la signification des chants et des danses effectués.
Le nom de Nelson Mandela, dont ont célébrera prochainement le centenaire, revenait régulièrement dans son propos. Les quatres chanteurs sont chrétiens et toute leur œuvre musicale parle de l'apartheid, de la liberation, de l'amour. L'auditoire est très vite entré dans le jeu en rythmant les chants, puis en déchaînant des tonnerres d'applaudissement,  debout.
Du Franco-Africain réussi.
Marc Boyer La tribune de Montélimar 19 octobre 2017

Septembre 2017

 

Nima Sarkechik au Centre Artistique

 

« Aimez-vous Brahms ? » A cette question de Françoise Sagan, c'est avec fougue que Nima Sarkechik répond oui. Quant aux amis du Centre Artistique, ils n'en finissent pas d'applaudir le jeune et célèbre pianiste. Le 1er septembre, c'était leur quatrième rencontre de l'année avec ce spécialiste de Brahms. Trois œuvres étaient au programme.

Joignant la pédagogie à la virtuosité, il donna à son auditoire, avec simplicité et gentillesse, des explications techniques sur les œuvres qu'il interprétait ou qu'il assemblait avec une étonnante maîtrise du clavier .

Le public du Centre Artistique ne peut que souhaiter un fréquent passage du virtuose par Piégon où il aime venir se recueillir, après plusieurs récitals à travers le monde, dans un cadre qu'il juge exceptionnel.

 

M.B La Tribune de Montélimar

Août 2017

« La Chine des Minorités »

 

Conférence du 19 août 2017 au Centre Artistique de Piégon.

 

Jean-Paul Lajoinie nous a donné un aperçu du vaste et complexe patchwork de la Chine au travers des siècles avec ses diverses ethnies, sa démographie et sa situation géo-politique.

Puis il s'est concentré sur ses 55 minorités., évoquant particulièrement celle de la région des Grandes Montagnes Miao au sud de la Chine. Dans ces villages reculés aux conditions de vie rudimentaires, les paysans sont confrontés à la pauvreté et à l'illettrisme, même si la situation s'améliore rapidement. Les filles sont les premières touchées. Il relève, entre autre, la qualité très estimée et reconnue dans le monde des broderies miao..

Avec beaucoup de discrétion, Jean-Paul Lajoinie parle de l'association dont il est Vice-Président,  « Couleurs de Chine » qui grâce à un système de parrainage a scolarisé plus de 12000 enfants, (majoritairement des filles) depuis 1998, leur offrant ainsi davantage d'autonomie et de liberté.

Un nombreux public, attiré par le sujet, a prolongé la conférence par des questions très intéressantes créant ainsi un échange qui permettait de pénétrer toujours davantage ce pays extraordinaire.

Lyliane Lajoinie a apporté sa touche poétique par des haïkus ponctuant l'exposé de son mari.

Le Dragon Météore

Un conte raconté par son auteur a séduit quelques courageux qui se sont rendus au Centre Artistique de Piégon au milieu de l'après-midi samedi.

Quelque part en Asie, un étrange événement plonge le royaume dans l'obscurité .Un courageux vagabond aidé d'un vieux sage et d'un samouraï va tenter d'éclairer ce mystère. Un dragon, tombé du ciel, masque le soleil, il faut le capturer.

Gauvain Duffy, auteur, conteur et comédien, a terminé l'écriture de cette histoire au Centre Artistique et s'était promis de venir le présenter au public du Centre. Une petite trentaine de personnes, accompagnées d'enfants, ont assisté au spectacle. L'auteur tient tous les rôles avec brio, utilisant un langage compréhensible par petits et grands et exploitant quelques clins d’œil au dessin animé. Originaire de Bruxelles, l'auteur travaille comme artiste en pédiatrie. « Je cherche toujours à raconter un conte qui plaît aux enfants d'aujourd'hui. Si moi je m'amuse, les enfants adhèrent. J'essaye d'écrire aussi pour les adultes » Et de conclure : «  le Centre Artistique est un lieu propice à la créativité ». Après le spectacle, Sheela et Claude Eichenberger ont convié le public à un goûter rafraîchissant.

 

B.B La Provence

Juin 2017

Les Arts dans tous leurs états.

Trois journées d'expo et de concerts furent proposées cette année au Centre Artistique pour mettre à l'honneur la huitième édition des Sculptures Musicales désormais bien ancrées dans le paysage des animations culturelles locales.Sous un soleil de plomb, elles avaient un petit air de garden-party à la convivialité familiale bien orchestrée comme toujours dans l'écrin suspendu entre ciel et vignes.

C'était l'occasion idéale de rencontres amicales et chaleureuses entre public, amis et artistes. Même si comme le confie Yann-Eric, le lieu, vu son côté excentrique, n'est pas propice à une énorme affluence de clients acheteurs, le rendre-vous est incontournable et offre une série de rencontre à la croisée de propositions artistiques qui se font écho.

Pas moins de cinq artistes présentaient conjointement leurs œuvres dans les jardins et sur la terrasse du Centre Artistique en symbiose avec les sculptures du "local de l'étape" Yann-Eric Eichenberger, Bruno Bienfait sculpteur, Patricia Emmanuel céramiste, Prag peintre, Louisa Rampon sculptrice, Michel Cartier sculpteur.

En parallèle, un programme musical ponctuait les trois journées. Vendredi c'était le traditionnel "Sculptures Musicales sur scène" avec Myster Loop et le Vignoble Art Mas, Samedi, place aux jeunes du coin avec "The Smooth Generation" et "The Fiole"

Puis le Dimanche était consacré à un très rythmé Live "Bluesville" dans les jardins en fin de matinée. SAns oublier la performance de "Stone Balancing" par Frank Recycler et Julien Charles. Soit trois journées artistiques bien remplies qui comblaient d'aise un public fidèle venu nombreux;

SH La Tribune de Montélimar


Soirée hommage à Barbara
Agnès Ravaux fait vibrer les textes de Barbara
C’est dans le lieu enchanteur du théâtre de verdure au Centre artistique de Piégon qu’Agnès Ravaux et Guillaume Giraud ont présenté leur spectacle “Intimement Barbara” en hommage à l’artiste disparue il y a vingt ans.
L’émotion qui étreignait la chanteuse était palpable et le public a été touché par les textes ciselés de la grande dame de la chanson française. Dix ans déjà qu’Agnès Ravaux et Guillaume Giraud, qui l’accompagne au piano, ont créé leur compagnie Le Théâtre de Bagatelle pour le plus grand bonheur du public.
Le Dauphiné _ Vaucluse Matin 26 juin 2017

Intimement Barbara

 

Agnès Ravaux et Guillaume Giraud ont choisi le cadre enchanteur du théâtre de plein air du Centre Artistique pour commémorer les 20 ans de la disparition de « La Grande Dame Brune » et célébrer le 10ème anniversaire de leur duo : Chant-Piano.

La soirée a commencé par quelques chansons de Guillaume Giraud, auteur-compositeur et s'est poursuivie par un Hommage à Barbara pleinement réussi par l'évocation de sa verve tragique, telle «  Nantes », « L'aigle noir » ou sarcastique « Si la photo est bonne » pour finir avec « Ma plus belle histoire d'amour ».

On ne pouvait oublier que ce concert comportait deux sujets par les allées et venues de tendre réciprocité entre Agnès et Guillaume, leur jeu de scène prenant à leur compte les paroles de Barbara.

Le public venu nombreux a pu jouir, en remontant sur la terrasse, du traditionnel échange avec les musiciens.

MB La tribune de Montélimar

PIEGON Enthousiasme lyrique

communicatif du Trio chant et harpe.

 

Au Centre Artistique, le public a eu samedi dernier la belle opportunité d'assister à un concert de haute volée où Lucile Magnan, soprano, Lise-Éléonore Ravot, mezzo soprano et Perrine Perrot, à la harpe, interprétaient de la grande musique le temps d'un tour d'Europe virevoltant sur le thème du printemps. Choix de compositions exigeantes et variées, qualité de voix et de jeu, théâtralité spontanée et enjouée pour un programme surprise qu'elles maitrisent très bien puisqu'elles le proposent depuis une année.En italien, puis en Français et en Allemand, nos musiciennes enthousiastes ont mis en exergue Haendel, Bizet, Mendelssohn, Schubert, Victor Massé, lesquels furent successivement servis avec un goût très sûr par des interprètes rigoureuses et souriantes.

Une belle soirée couronnée comme il se doit par un buffet concocté par Claude et Sheela dans un décor de rêve.Merci à elles de permettre de telles rencontres avec des artistes passionnées qui transmettent la passion pour leur art dans un bel écrin !

 

SH La Tribune de Montélimar du jeudi 15j uin

Avril 2017

Curieuse Egypte

 

Causerie dimanche 30 avril au Centre Artistique de Piegon. Là, dans ce lieu où l'ambiance est comme à l'accoutumée, chaleureuse, amicale et cultivée, Philippe Brossollet nous a ravis en déroulant devant nous une fresque de l'histoire égyptienne, dès les origines connues et jusqu'à nos jours .

Marin au long cours, naguère en poste au Caire, notre conférencier, sans la moindre note ni le moindre papier, avec quelques images projetées, émaillant son discours de souvenirs personnels, d'émotions communicatives, d'insolites anectoctes, évoque la beauté, l'art et les mystères d'un pays à l'influence centrale dans l'histoire du monde, comme une sorte de bande annonce qui aurait mis l'eau à la bouche et le cœur en joie.

Pyramides, mamelucks, canal de Suez.....un panorama plein d'or et de soleil.

Les auditeurs espérent que cette causerie est le prélude à une série de conférences où notre homme nous délivrera plus avant une connaissance pharaonique sur les merveilles de ce pays, tant il est vrai que les gens passionnés sont passionnants.

Mai 2017

Récital de Piano de Sylviane Calcagno au Centre Artistique

Samedi 20 Mai, les auditeurs de « La Chambre des Hirondelles » ont assisté à un éblouissant moment pianistique.

La musique de SAINT-SAENS, GLUCK, BORTKIEVICZ, LISZT, SCHARWENKA fut interprétée telle une rivière de notes de grande virtuosité, étincelante de clarté, passant de la légèreté à de poignants fortissimo.

Sylviane CALCAGNO a aussi joué des œuvres de sa composition, très imagées et émouvantes : « Jusque dans l'Éternité », « Le Voyage », « Éveil ».

Le traditionnel apéritif a permis un riche échange entre la musicienne et son public.

Février 2017

PIEGON au Centre Artistique, sept instruments pour deux interprètes

 

 

Rarement deux interprètes n'ont fait résonner autant d'instruments dans la Chambre des Hirondelles. Le 17 février, on comptait deux cithares, une harpe celtique, une cornemuse française et un violon. A quoi il fait ajouter la mélodieuse voix des deux interprètes qui semblaient prendre un plaisir espiègle à ravir leur auditoire.

Leur concert était fait de pièces assez brèves et d'inspiration diverse. Du religieux, du littéraire avec Marie Noël, beaucoup de celtique, les Demoiselles de Rochefort, la Farandole de Tarascon…

On entendit tour à tour les deux cithares, le violon et la harpe, la cornemuse et le violon, le violon et la cithare, le violon et la voix…

Notons encore qu'elles soulignaient parfois le chant et la musique par de gracieux pas de danse. Les deux interprètes sont originaires de Puyméras, Sofie Maurel est premier violon à l'Opéra de Paris, Delfine Ragonot est professeur de cithare. En remerciement des applaudissements obtenus, elles ont interprété Paix et Joie sur les deux cithares.

 

M.B

 

La Tribune de Montélimar du 23 Février

 

​​​​​​​​PIEGON Très joli concert intimiste et spirituel

 

 

La Chambre des Hirondelles du Centre Artistique de Piégon accueillait Delfine et Sofie pour un concert sur le thème de la lumière, intitulé Aubade Spirituelle Accompagnées d'instruments aux sonorités vibrantes, Delfine a interprété quelques chants dont un Ave Maria, ensemble Sofie et Delfine ont joué au violon et cithare ou cornemuse et violon ou encore cithare et harpe celtique, quelques mélodies de styles différents et qui enveloppaient le public d'une douceur et d'une réflexion intérieure. Pourtant, elles ont su aussi faire sourire avec une interprétation à deux voix des Demoiselles de Rochefort. De quoi démontrer l'ampleur de leurs talents. Sofie est violoniste à l'opéra de Paris et ne joue avec Delfine que depuis deux ans, elles donnent pourtant l'impression d'une grande complicité dans leurs interprétations. Delfine est bien connue dans notre région, participant à de très nombreux événements et faisant partie du groupe Ley Ménestrié de Provence. Après ce concert, Delfine a invité le public à découvrir les différents instruments et donné quelques explications sur leurs origines.

 

B.B

La Provence du Mercredi 22 Février

NOUS CONTACTER
To Contact Us

Fontatière, 26110 Piégon

Tel: 33 (0) 475 27 10 43

© 2017 Centre Artistique de Piégon

  • Black TripAdvisor Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon